Besoin d'aide ou d'un conseil ? Tel : 01 79 30 09 09
Besoin d'aide ou d'un conseil ?01 79 30 09 09

Bougies, Parfums d'intérieur et Bougies LED

  Livraison Gratuite à partir de 60€ d'achat 

Maître Cirier

UN METIER D’ART, D’EXCELLENCE ET DE LUXE
Derrière les grandes marques, des artisans perpétuent un savoir-faire unique : les bougies faites main. Depuis plusieurs siècles, on les appelle des « maîtres ciriers » : une dénomination qui révèle à elle seule la rareté et la noblesse de leur talent, et leur très haut degré d’expertise.

Une tradition ancestrale

Au XVIIème siècle, le maître cirier est souvent un apothicaire, qui concocte des mélanges de cires naturelles dans le secret de son atelier. Pour la noblesse et le clergé, il confectionne des bougies uniquement à base de cires d’abeilles : des chandelles pour l’éclairage domestique, ou des cierges pour les cérémonies religieuses ; le reste de la population brûle des chandelles de suif. Il connaît les meilleures ruches du royaume. Le blanchiment de la cire, la purification par distillation, le façonnage de la cire, les différentes techniques de fabrication n’ont pas de secret pour lui. Droguiste, parfumeur, il adjoint des notes odorantes à ses préparations : huiles précieuses, essences de fleurs... Son sceau est déjà synonyme de luxe et d’excellence.

Le « fait main »

Avec l’apparition de la « fée électricité », fin XIXème, puis la mise au point de cires minérales (paraffine) et végétales, et enfin la généralisation de la fabrication de masse, l’art du maître cirier évolue. Son savoir-faire « fait main », entre héritage, authenticité et création artistique, fait de lui un acteur incontournable du luxe. A la fois chimiste, parfumeur, artiste, c’est d’abord un créateur, aux talents multiples. Sélection des cires, réglage des proportions en fonction des parfums et des contenants, élaboration des fragrances, contrôle de la stabilité et de la diffusion… C’est aussi un artisan, qui, lors de la phase de fabrication, réalise à la main, et individuellement, chaque bougie avec exigence et passion.

LA FABRICATION D’UNE BOUGIE « FAITE MAIN »
LA COMPOSITION D’UNE BOUGIE PARFUMEE

Schématiquement, une bougie est une mèche de coton enveloppée de cire, dont la combustion fournit une flamme éclairante.

Les cires

On distingue aujourd’hui deux grands types de cires :
- La cire minérale, ou paraffine : très blanche, un peu sèche et friable à l’état solide, mais très stable à la combustion. La plupart des bougies fabriquées industriellement et disponibles en grandes surfaces sont composées à 100% de paraffine.
- La cire végétale : c'est la plus naturelle, elle est plébiscitée par la vogue du Bio. Avec un bel aspect satiné, elle est fabriquée à partir d’huiles végétales : carnauba, palme, soja…
C’est parfois l’association de cires minérales et végétales qui est privilégiée, pour bénéficier d’une bonne stabilité et d’un aspect doux au regard et au toucher. A noter que les cires animales (cire d’abeille ou stéarine, issue du suif) ne sont presque plus utilisées, du moins par les grandes marques.

Les bougies colorées sont obtenues en jetant des pigments en pluie fine dans la cire fondue, avant le coulage, puis en tournant longuement la cire, pour une bonne homogénéité de la couleur.

La mèche

Le choix de la mèche est déterminant pour la combustion de la bougie. D’abord, la matière : la mèche est tressée, en coton. Ensuite, le diamètre. Le maître cirier règle la mèche selon le parfum de la bougie : diamètre important et grande flamme pour les senteurs capiteuses, diamètre plus fin et flamme discrète pour les notes aériennes.

Le parfum

Tout comme un parfum de peau, le parfum d’une bougie fait l’objet d’une composition olfactive dédiée, créée par un maître parfumeur. Même pyramide olfactive – notes de tête, notes de cœur, notes de fond, qui dessine une identité unique, et même exigence dans le choix et la qualité des essences. Seule la concentration du parfum diffère : environ 10% dans une bougie, de 5 à 10% dans une eau de toilette.

LES DIFFERENTES TECHNIQUES DE FABRICATION ?
- Le trempage de la mèche dans une cuve de cire liquide : après la 1ère plongée, la cire fondue imprègne la mèche de coton. Une fois refroidie, la mèche est de nouveau plongée dans la cire ; l’opération est répétée autant de fois que nécessaire, selon le diamètre final que l’on souhaite obtenir.
- Le moulage : pour réaliser des bougies aux formes particulières (fleurs, personnages, bustes…)
- Le remplissage, pour fabriquer des bougies qui se présentent dans un contenant. Le plus souvent, il s’agit d’un flacon de verre, aux parois suffisamment épaisses pour résister à la chaleur
QUELLES DIFFERENCES ENTRE BOUGIES ARTISANALES ET BOUGIES INDUSTRIELLES ?
D’abord, la qualité des cires utilisées : les bougies artisanales sont plus stables dans le temps, ne coulent pas, et se consument moins vite que les bougies industrielles.
Ensuite, les notes parfumées : la complexité olfactive et la qualité des essences sont bien supérieures dans une bougie artisanale.
Enfin, la concentration du parfum : 10% dans une bougie artisanale, 3 à 5% dans une bougie industrielle. Ce qui explique le pouvoir odorant et l’excellente rémanence du parfum d’une bougie artisanale, c’est-à-dire sa persistance dans la pièce, même après qu’elle soit éteinte.
PORTRAIT D'UN MAITRE PARFUMEUR : JEAN-CLAUDE BULLENS L'EXIGENCE DE L’EXCELLENCE
Fondateur de la société Hypsipyle, maître parfumeur et créateur de fragrances pour bougies parfumées
Lire l'interview